Les 7 règles d’or à respecter par un(e) thérapeute

Aujourd’hui une petite liste pour reconnaitre un “bon” thérapeute, une genre de charte du client que chaque thérapeute devrait appliquer.

A mon sens c’est hyper important et je dirais que c’est la base pour créer un sentiment de sécurité chez le client.
Sentiment de sécurité = relation de confiance = bonne qualité de relation thérapeute/client = LA condition de l’écoute

Je parle en connaissance de cause, je te raconte à la fin une anecdote qui malgré le recul me fait rire aujourd’hui mais qui aurait pu avoir de lourdes conséquences à l’époque.

1. Respect de la confidentialité

Ça parait normal non?… et pourtant…

2. S’assurer du confort du lieu :

C’est quand même plus sympa de se faire “thérapeuté” dans un cadre cosy, cocoon, c’est déjà assez remuant de se dire, de partager son intimité, de se dévoiler. Autant le faire dans un lieu agréable où on se sent bien.  Si tu as des situations cocasses de lieux improbables. Je t’invite à partager et à me laisser un commentaire.

3. La posture :

Idéalement 3/4 ou à côté, pas face à face, pas avec un bureau entre toi et le thérapeute, pas de porte derrière toi. Le face à face, c’est pour un combat pas pour se confier. Pas d’obstacle qui fait barrage à la communication, ou qui “coupe” la relation.

4. Le thérapeute est bienveillant, pas de jugement :

Essentiel aussi. Si tu sens un truc qui bloque, qui coince à l’intérieur de toi par rapport au thérapeute ou au cadre de thérapie. Tu as 2 solutions, soit tu partages ton ressenti, ta gêne (c’est fonction du degré de confiance et de la relation que tu as avec ton thérapeute ou de toi comment tu te sens à l’idée d’exprimer ton inconfort), soit tu cherches un autre thérapeute (après avoir tenter la première solution et discuter d’adulte à adulte).

5. Respect d’une certaine éthique de travail :

Ton thérapeute t’accompagne que toi, tu ramènes pas toute ta famille et tes potes chez le même thérapeute (rigole mais là aussi c’est du vécu. A part dans le cadre d’une thérapie de couple ou d’une thérapie familiale, mais là le cadre n’est plus en individuel et est spécifique pour ce cadre “couple”, “famille”.

6. Poser le cadre de fonctionnement :

Les règles dès la première séance (tarifs, temps, régularité, en cas d’annulation d’une séance le délai minimum à respecter pour prévenir) et ne pas hésiter à demander, ça t’évitera de mauvaises surprises au fil des séances et qui favorisent les failles dans la relation et peuvent entrainer une perte de confiance des 2 côtés.

7. Respect de l’intimité et de l’intégrité corporelle :

Si le thérapeute est amené à avoir du contact physique lors de la séance, c’est primordial que tu ai donné ton accord.

Et quand je dis contact physique, on reste dans le décent

Les thérapeutes qui ont des relations physiques sexuelles avec leurs clients en mettant en avant que c’est pour le bon déroulé du processus thérapeutique. ?!?!?

Mmmuuuupppp

Bannit le thérapeute

Dehors

Non mais y’a vraiment de tout dans ce monde oui oui.

En conclusion :

C’est une liste exhaustive, n’hésite pas à me dire selon toi ce qui te semble essentiel dans ton choix d’un thérapeute que tu estimeras “bon”

L’anecdote :

Mon père voyait une thérapeute formidable à ses dires. Qui lui faisait beaucoup de bien et l’aider à comprendre et à dépasser pleins de trucs limitants.

Il m’a suggéré d’aller la consulter, qu’elle saurait m’aider.

Je ne rejetterais pas tout chez cette personne, elle a su m’apporter certaines clés qui me sont utiles aujourd’hui.

Voilà mes perles :

  • Au moins la moitié de la séance elle parlait parlait parlait de… sa vie, ses enfants, petits enfants, son mec… (“Euh!! je te paye 90€ mon 1h30, c’est pas pour écouter me raconter ta vie?!?!)
  • Je lui ai amené mon mec qui traversé une période difficile. Et la séance d’après, pour moi, je me prends dans la tête “Vous l’avez détruit Anaïs, s’il est aussi mal c’est à cause de votre relation…” (sur l’instant j’ai senti mon coeur tomber par terre et j’ai ruminé longtemps cette phrase, à quoi elle joue cette nana? comment j’aurais pu moi tout seule le détruire? C’était hyper fort, violent, jugeant, bien sur je n’ai pas acheté ce qu’elle m’a dit, mais je me dis que d’autres peut-être…)
  • Mon père, sa compagne, mon frère, sa compagne, moi et mon compagnon, elle nous a tous reçu individuellement, séparément dans le temps. Et… Elle se permettait de me raconter ce que mon père avait pu dire sur moi?!?!
  • La cerise sur le gâteau et la dernière où je l’ai vu, j’y étais aller avec mon père (c’était une petite routine mensuelle) qui m’attendait et au moment de nous dire au revoir, elle me sort “le jour où tu auras décidé de grandir et d’évoluer on pourra vraiment travailler sur toi…” (MERCI Madame et ADIEU!!!)
  • Du coup on a discuté entre nous tous, sur nos impressions et ressenti, et on s’est aperçu que cette thérapeute avait un discours de “je flatte et je caresse dans le sens du poil” avec les hommes (mon père, mon frère, mon mec) et qu’avec les femmes (ma belle soeur, ma belle mère et moi) elle avait un discours “je te culpabilise, je te détruit…

Conclusion de l’anecdote :

Avec le recul j’en rigole en partie. Je me demande comment est ce possible d’être thérapeute avec de telles attitudes, de tels propos.

Je me dis qu’heureusement j’avais une certaine intégrité et la tête sur les épaules qui m’ont permis de mettre une fin à cette mascarade. Mais je pense à des personnes fragiles psychologiquement et aux dégâts qu’elle a du causer avec eux.

C’est pour ça, selon moi, qu’être thérapeute c’est pas un boulot à faire à la légère. Et aujourd’hui on voit fleurir de partout des plaques avec des intitulés de thérapeutes. Donc rappelles-toi, si tu sens en toi un truc qui fait non, ou que dans ta tête tu émets du doute, de la crainte, du scepticisme… Prend du recul et vois si pour toi la personne que tu as choisi comme thérapeute correspond à tes valeurs perso.

… FIN…

Merci à toi de ta lecture.

Si mon article t’a plu n’hésite pas à mettre un plus et à le partager (honneur suprême)

Et n’hésite pas à m’envoyer tes commentaires pour me permettre d’améliorer mon contenu.

A très vite joli(e) grain(e)…

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •