Hyperactive de la vie

Coucou à toi joli(e) grain(e)

Prise de conscience du jour :

Ce matin j’ai eu 3 heures de “liberté” quand je te dis liberté, pour moi c’est sans mon mini à m’occuper qui me demande une attention et une présence de chaque instant. Un de ces matins où il a dormi chez son papa et où j’ai du temps pour moi, ce temps est devenu un luxe pour moi. Je percute depuis quelques années que l’une des choses la plus précieuse est le temps, mais le temps pour soi, pour être, pour vivre à l’instant présent, pour aimer, pour partager avec ses proches, le temps d’être.
Prendre le temps, ce matin j’ai commencé à dresser mentalement la liste de tout ce que je voulais faire pendant ces 3 heures et j’ai démarré sur les starting block en me disant “aspirateur, linge, repas de midi, et au milieu de tout ça j’ai envie de me laver les cheveux et si je pouvais avoir du temps pour écrire pour mon blog et lire un peu pour m’inspirer et aider mon grand avec ses devoirs…. AAAaaahhhhhh STOP !!!

Saturation de mon cerveau, j’ai pris une grande respiration et je me suis dit consciemment, je n’aurais pas le temps pour tout ça. Non je n’aurais pas le temps pour tout faire.
Tout est important à mes yeux et je n’arrive pas à prioriser.

J’ai pris conscience que je suis une boulimique de la vie, une hyperactive de l’existence, j’ai envie de me sentir vivante.
Vivante, en vie, libre, liberté

Du coup ce besoin est tellement présent pour moi que je me trouve 1001 choses à faire qui concrètement ne rentre pas sur une journée.

Le comble c’est que quand j’ai un peu de ce temps, je me dis “ok je me pose pour lire…” et quand je suis avec mon bouquin j’ai une autre idée qui me vient “tiens si j’écrivais un article” ou “j’ai le ménage à faire” ou “j’ai de la paperasse à faire” ou “je dois aller à la salle de sport”…
Souvent pour terminer je décide de ne rien faire et j’allume la TV, horreur, culpabilité +++.
Dans ces moments, plusieurs partie de moi (qui comme elles ne sont pas satisfaites), se font la guérilla entre elles pour savoir laquelle va gagner.
Sauf que trop c’est trop et du coup mon cerveau me fait adopter une autre stratégie, personne gagne, donc je ne fais rien, toi aussi tu vis ça?

J’ai lu récemment dans le magazine “Cerveau & psycho n°97 de Mars 2018” avec le dossier “Alléger sa charge mentale”, que “notre cerveau est INCAPABLE de gérer plus d’une activité à la fois, il ne peut agir et penser en même temps“.
Ouf je ne deviens pas folle 😉
Après réflexion ça implique effectivement de prioriser nos actions, d’avoir une organisation pour se simplifier la vie, de savoir déléguer certaines tâches, et surtout, surtout, surtout de cultiver l’art du lâcher prise, un renoncement et même de décider en conscience d’abandonner certaines tâches.

Niveau organisation pour me faciliter le quotidien :

J’utilise depuis peu l’utilisation d’un carnet où je concentre tout (planning, menus, to do list, calendrier, et un tas d’autres choses…).
Tu connais sûrement ce phénomène de mode : “le bullet journal” (boulette journal)
J’adore cet outil qui me permet de visualiser rapidement chaque tâches, RDV, mémo… et en plus il me permet de laisser ma créativité s’exprimer, c’est un choix perso, tu peux aussi l’utiliser de manière plus sobre.
Regardes sur internet, il y a des tas et des tas de vidéos explicatives, des sites, des livres et tu peux aussi t’inspirer avec Pinterest.

Voilà voilà joli(e) grain(e)

N’hésites pas à me laisser des commentaires, des suggestions, des questions 😉
Merci de partager autour de toi sur les réseaux sociaux.

Je t’invite également pour être informé des nouveaux articles publiés à cocher la case en dessous de ton commentaire à côté de “prévenez moi de tous les nouveaux articles par email” 😉

Merci d’avance.

Des bizettes

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •